Don d’organes : prévenir pour guérir

Vous être jeunes, en pleine santé et vous ne vous sentez alors pas concernés par le don d’organes ? Vous faites erreur ! C’est un sujet essentiel qu’on oublie souvent d’aborder avec ses proches : souhaite-t-on ou pas faire don de ses organes ? C’est elle qui transmettra votre avis au médecin. Alors si vous pensiez que oui, il serait dommage qu’eux leur disent non. Car le don d’organes a permis 5746 greffes en 2015.

 

Finalement, nous sommes tous concernés. Personne n’est à l’abri d’avoir besoin d’une greffe un jour. Malheureusement, 21 378 malades ont eu besoin d’une greffe en 2015. C’est pourquoi ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Que vous soyez donneur ou receveur, le don d’organes reste anonyme. C’est un geste de solidarité, qui n’est évidemment pas rémunéré (la vente d’organes est strictement interdite en France). Et si vous ne souhaitez pas donner certains de vos organes, vous pouvez les conserver. Malheureusement, le refus de prélèvement était de 32,5% en 2015. Alors n’oubliez pas : informez votre entourage, vous sauverez peut-être une vie.

 

Pour en savoir plus : http://www.france-adot.org/don-organe.html

Source chiffres : France Adot

Don du sang : et pourquoi pas vous ?

La journée mondiale du donneur de sang, le 14 juin 2016, permet de remercier toutes les personnes grâce auxquelles de nombreuses vies ont été sauvées. Car si donner son sang ne prend que quelques minutes aux donneurs, il peut offrir le reste d’une vie aux receveurs. Adecco Medical soutient cette opération et vous explique tout.

 

Le don du sang, ce n’est pas rien. Il permet de soigner 1 million de malades chaque année. Si vous faîtes partie des 96 % de français n’ayant jamais donné leur sang, n’ayez crainte ! On ne va pas vous pomper tout votre sang comme d’abominables vampires. Hydratez vous, mangez un petit encas avant et tout ira bien. Mais où donner ? Vous trouverez à coup sûr une collecte de sang proche de chez vous puisque l’EFS en organise 350 partout en France !

 

Qui peut donner ? Les 18 – 70 ans d’au moins 50kg. Une seule condition : être reconnu apte lors de l’entretien prédon. Si les hommes peuvent donner jusqu’à 6 fois leur sang chaque année, les femmes ne sont autorisées à le faire que 4 fois par an. .

 

Et après, où va votre sang ? Promis, on ne l’utilise pas pour nourrir nos moustiques domestiques. Il est extrêmement utile lors des accouchements, pour la fabrication de médicaments, lors d’opérations ou encore pour certaines maladies. Alors ne vous inquiétez pas, il ne sera pas donné pour rien. Ici, on ne gaspille pas !

 

Vous êtes prêts ? Vous souhaitez plus de renseignements ? Rendez-vous sur https://jedonnemonsang.net/

Arrêter de fumer : nos professionnels volent à votre secours

 

Si mâcher de la menthe ou se mettre du sel sous la langue peut vous aider à arrêter la cigarette, il est malgré tout très difficile de stopper définitivement votre consommation sans l’aide de professionnels.

Mais quelle valeur ajoutée apporte un professionnel de la santé ? Tout simplement une stratégie adaptée et personnalisée, en fonction de la motivation du patient. Être suivi dans son combat contre la cigarette permet de limiter les risques de rechute. C’est pourquoi PmSm, marque du Groupe Adecco spécialisée dans les prestations de services médicaux, vous accompagne dans la définition, la mise en place et le suivi de votre politique drogue et alcool.

Concrètement, les prestations PmSm sont les suivantes :

  • La mise en place d’actions d’information, de campagne de prévention et de sensibilisation aux risques.
  • Le conseil et l’assistance à l’élaboration des politiques de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie au sein de l’entreprise. Prise en compte de différents aspects techniques, juridiques et éthiques pour l’élaboration et la mise en oeuvre de la politique de prévention au sein de l’entreprise.
  • La réalisation de vos campagnes tests. Elles sont préparées et programmées en étroite collaboration avec nos clients.
  • La gestion des résultats de dépistage par nos médecins dans le respect du code du travail, du secret et de l’éthique médicale.

 

Vous souhaitez arrêter de fumer ? N’hesitez plus, contactez nos spécialistes. 

 

5 idées reçues sur les kinés : vrai ou faux ?

Que sait-on vraiment sur les kinés ? Peut-être y allez-vous régulièrement ? Ne pensez pas que leur métier se limite à vous faire faire des mouvements (parfois ridicules, il faut le dire) pour vous remettre sur pieds. Adecco Médical vous livre 5 idées reçues sur les kinés.

 

1. Ils passent leur journée à masser. FAUX

Au-delà des massages, dont l’objectif est de vous réparer et pas seulement de vous décontracter, le kiné nous fait également faire un peu de gymnastique. Pas pour le plaisir, non, mais car il sait quels mouvements faire pour soigner nos maux. Il s’adapte à nos besoins. C’est un expert de la rééducation, et c’est pour ça qu’on l’aime !

 

2. Leur travail : nous tordre dans tous les sens. FAUX

Le kiné ne fait pas que de la rééducation. Non, le métier de kiné, c’est aussi du social. Parce qu’on vous met au défi d’être à l’écoute comme eux et d’avoir leur patience. Quand un patient arrive 4 minutes avant la fin de sa séance, par exemple. Ou lorsqu’il vous fait croire qu’il a fait les exercices que vous lui avez préconisés chez lui, alors que vous savez très bien qu’il n’en est rien du tout. Et en plus, il ose se plaindre !

 

3. Leurs journées sont bien remplies. VRAI

On oublie les 35h ! Les kinés arrivent tôt le matin et repartent tard le soir. Ce n’est pas parce que votre rendez-vous est à 16h et qu’il se termine à 16h30 que sa journée est ensuite terminée. Il y a encore quelques (plusieurs !) patients derrière vous  … Alors soyez à l’heure et gentil avec votre kiné, ça le boostera pour la suite de sa journée.

 

4. Ils ont un large choix de spécialisations. VRAI

Pour les sportifs, pour l’esthétisme, pour la relaxation, pour le bien-être, … : les spécialisations du métier de kiné sont nombreuses. Des excuses toutes trouvées pour aller chez le kiné !

 

5. Ils s’amusent au travail. VRAI

D’après une analyse relayée par Les Echos, kiné est le métier avec la meilleure ambiance de travail. C’est vrai que si, parfois, ils croisent des patients un peu … particuliers, d’autres leur redonnent le sourire et la bonne humeur !  Parce qu’entre les patients qui pensent qu’ils ne doivent pas payer et ceux qui écrivent sur leur portable pendant leur séance, il faut savoir avoir du second degré.

 

N’hésitez pas, découvrez toutes nos offres de kiné !

Infirmier(e)s, on vous aime !

 

Le métier d’infirmier est un travail prenant, de passionné, qui demande beaucoup de patience, pour une reconnaissance parfois faible. C’est pourquoi, à l’occasion de la journée des infirmières le 12 mai, Adecco Médical souhaite leur rendre hommage et vous livre 7 infos sur leur vie quotidienne.

 

  • Plus qu’une vocation, un engagement : être tourné(e) vers les autres

La proximité avec les patients, ça ne s’apprend pas. C’est une attitude… souvent innée. Pour exercer cette profession, il faut avoir le goût du social, de l’échange et de l’entraide. Bref vous êtes engagés dans tout votre métier, et c’est notamment pour cela qu’on vous aime.

 

  • Une image plus que positive !

D’après une étude du Reputation Institute, plus de 9 Français sur 10 ont une excellente image des infirmiers et des infirmières. Même si, d’après certains comportements de patients, vous en doutez, les chiffres ont parlé !

 

  • Une journée de 9h à 18h, ça n’existe pas (ou en théorie)

On commence tard le soir, on fini tôt le matin. Ou on fait des journées de 12 heures. Dans tous les cas, les journées « normales », ce n’est pas pour vous. D’ailleurs, vos patients doivent penser que vous êtes un vampire car ils n’hésitent pas à vous solliciter à n’importe quelle heure de la nuit (et parfois pour n’importe quoi …).

 

  • Vous travaillez les week-end, les jours fériés et pendant les vacances (heureusement pas tout le temps)

Et oui, les patients sont aussi malades le week-end. Pendant que votre meilleure amie ou votre petit frère vous envoie des selfies de lui en vacances avec plage et mojitos, vous ne vous êtes pas arrêtés de la journée, et on est dimanche. Quand on est infirmier, on ne compte pas !

 

  • Vous êtes multitâches

Quand vous ne prodiguez pas des soins médicaux, vous calmez les tensions des familles, êtes à l’écoute des proches des patients, remplissez de la paperasse, etc… Qu’est ce qu’on ferait sans vous ?

 

  • Vous avez un self control hors du commun

Si vous vivez pour vos patients, il faut dire que ceux-ci ne vous ménagent pas toujours … Ils jouent tellement avec vos nerfs que vous pensez parfois qu’ils le font exprès. On respire un grand coup, et on repart. Une séance de yoga ne serait pas de refus.

 

  • Vous avez un très bon sens de l’humour

Que ce soit de la part des patients ou de vos collègues, les blagues un peu douteuses sont souvent présentes. Il faut vite s’habituer au second degré et ne pas être susceptible !

 

N’hésitez plus, foncez voir toutes nos dernières offres pour le métier d’infirmier !

Laissez-nous prendre soin de vous !