Tous les articles par charlotte

Adecco Médical récompense 3 projets étudiants à vocation humanitaire

Après de nombreuses candidatures reçues, le challenge des étudiants de la santé d’Adecco Médical a pris fin ! Le principe : pendant 6 mois, des étudiants suivant une formation en médical et paramédical ont proposé à Adecco Médical un projet au sein de leur école ou au profit d’une association, dans une des catégories suivantes :

  • Humanitaire : en France ou à l’étranger
  • Développement durable et promotion de la santé
  • Services à la personne : personnes en situation de handicap ou personnes âgées.

Et les gagnants sont…

Le verdict est tombé et récompense trois projets à vocation humanitaire.

Maxime, de l’Institut de Formation Régional en Santé, remporte le premier prix (400 €)  avec son projet Evasion : un voyage adapté pour des adolescents en situation de handicap mental, organisé et financé par l’association « Les Ergolympiades ». Ce voyage de 5 jours dans la Manche a pour but de permettre à 32 adolescents d’évoluer dans un environnement nouveau et de s’épanouir à travers un sport adapté à leur handicap. « Nous allions devoir probablement puiser dans nos réserves financières personnelles pour boucler le budget, du coup cette somme arrive à point nommé » déclare Maxime.

Aline, de l’Institut Régional des formations sanitaires et sociales Franche-Comté, arrive en deuxième position et gagne 200 € avec l’organisation d’un stage humanitaire à l’étranger pour 13 étudiants, avec l’association Expédition Santé.  « C’est une super nouvelle, ça nous donne de l’énergie pour la préparation de ce projet qui se déroulera début 2017 » explique-t-elle.

Enfin, Claire, de l’IFSI Poitiers, pointe à la 3ème place et remporte 150€, avec un projet de voyage au Rwanda dont l’objectif est d’intervenir sur la problématique d’hygiène des enfants.

Bravo à tous pour ces beaux projets !

Semaine de la vaccination : il faut redonner confiance aux Français !

La semaine de la vaccination qui se déroule du 25 au 30 avril, organisée par l’Organisation Mondiale de la Santé, est l’occasion de rappeler aux  Français l’importance de se faire vacciner, qu’ils soient adultes ou enfants, et, surtout, de les mettre à jour. Et il y a du travail ! Par exemple, 1 adulte sur 2 n’est pas protégé contre la diphtérie, la polio et le tétanos.

Ce chiffre illustre la réticence grandissante des Français vis-à-vis des vaccins. Les principales raisons : la peur des effets secondaires ou tout simplement le manque d’intérêt qu’ils y accordent.

Si les médecins généralistes sont favorables à la vaccination en général, ceux-ci jouent un rôle majeur et ont le devoir de prévenir, d’informer et de redonner confiance. Car si les effets négatifs que peut prodiguer un vaccin sont connus, savez-vous, à l’inverse, que la vaccination permet d’éviter 2 à 3 millions de décès par an ? 1,5 million de vies supplémentaires pourraient même être sauvées avec une amélioration de la couverture vaccinale dans le monde. On estime aujourd’hui que 18,7 millions d’enfants, soit près d’un sur cinq dans le monde, ne bénéficient pas encore de certaines vaccinations systématiques pour des maladies évitables, comme la diphtérie, la coqueluche ou le tétanos.

Il faut donc expliquer quels sont les risques si on ne se fait pas vacciner, en particulier pour des maladies qui peuvent être mortelles. Car se vacciner c’est se protéger soi, mais c’est aussi protéger son entourage.

 

Les chiffres de l’INPES :

5000 à 6000 C’est le nombre de cas de tuberculoses déclarées chaque année en France. On perçoit de grandes variations en fonction des régions.

1 000 C’est le nombre de femmes qui décèdent chaque année en France à cause d’un cancer du col de l’utérus.

700 C’est le nombre de cas de méningites dues au pneumocoque recensés par an en France métropolitaine.

 

En savoir plus : téléchargez le calendrier des vaccinations 2016

Sources : INVS/INPES